Financing - 12.08.2020

« as-a-service » : nouveau cauchemar comptable pour le CFO ou excellente carte à jouer ?

SHARE

product as a service 1280x451

Les clients sont de plus en plus nombreux à demander une offre selon la formule ‘as a service’ - un produit assorti d’une série de services, payable par versements échelonnés. Que faites-vous, concrètement, lorsque vous êtes confronté à pareille demande ? Les défis à relever ne sont pas à sous-estimer. Pour bien des entreprises, le produit « as-a-service » crée littéralement une nouvelle réalité, sur le plan comptable et sur le plan opérationnel. Pas moins de quatre défis à relever, pour lesquels il existe cependant des solutions prêtes à l’emploi.

Vous restez le propriétaire du produit que vous louez

Dans une formule “as-a-service”, vous restez le propriétaire du produit que vous livrez au client. En fait, vous ‘louez’ ce produit au client. Etre et rester propriétaire signifie que ces produits doivent figurer à l’actif de votre bilan, ce qui gonfle le bilan et diminue la solvabilité. Une situation qui ne réjouit pas vraiment votre banquier... Au lieu d’une seule facture de vente et de l’encaissement unique du produit de la vente, les revenus doivent être étalés dans le temps, sur toute la durée du contrat de location. Ce qui modifie bien sûr le fonds de roulement.

Un travail administratif plus rigoureux

La facturation périodique augmente le risque de défaut de paiement. Au lieu d’émettre une seule facture de vente, votre département Comptabilité doit préparer 36 factures de loyer (si le contrat de location porte sur 36 mois), ce qui représente une réelle charge administrative. Le risque de défaut de paiement augmente et est étalé sur une beaucoup plus longue période.

Cette formule présente en revanche l’avantage de permettre une prévision des flux des rentrées à plus long terme. Et en tant qu’entreprise, vous pouvez tirer parti d’une relation beaucoup plus longue avec vos clients. Pour chaque client, vous devez désormais tenir à jour un inventaire des actifs. Un contrat « as-a-service » implique une certaine forme de gestion d’actifs.

Vous avez besoin de plus de capitaux 

Imaginons que dix ou vingt clients vous demandent simultanément une offre « as-a-service ». Etant donné l’étalement des flux de rentrées financières, le préfinancement constitue un réel défi.

Vous êtes responsable de la reprise du matériel à la fin du contrat de location 

Comme vous restez propriétaire du matériel, vous devez prévoir la reprise du matériel en location à la fin du contrat. Disposez-vous de l’espace de stockage nécessaire ? Des moyens de transport requis ? Avez-vous prévu un marché de seconde main ? Tous ces défis vous ont porté un coup au moral ? Réfléchissez… . Et si vous ne proposiez pas la formule « as-a-service » ?

Lisez cet article jusqu’au bout car il existe des solutions prêtes à l’emploi, qui ont fait leurs preuves. En travaillant main dans la main avec une société de leasing indépendante comme Econocom, la formule « as-a-service » ne sera pour vous ni un obstacle ni un cauchemar, parce que:

  • vous ne devez pas inscrire le matériel à l’actif de votre bilan ; nous vous proposons des solutions de location et « as-a-service » hors bilan ;
  • nous nous chargeons du volet administratif, ce qui vous épargne tout le travail lié aux processus de facturation des loyers et à la gestion du cycle de vie des actifs ;
  • la société de leasing peut également prendre en charge les processus de recyclage éco-responsables.

    Pour toutes ces raisons, je vous conseille:
  • d’offrir directement à votre client la possibilité d’accéder à l’innovation grâce à des paiements étalés ;
  • de développer votre potentiel de croissance grâce à la formule « as-a-service » ;
  • de nous contacter pour mettre au point tous les détails en matière de modèles « as-a-service » flexibles et fonctionnels.

Curieux de découvrir des applications concrètes? Lisez les témoignages de Buro International et de Mobile Locker.

Curieux d’en savoir plus sur les multiples possibilités de la formule « as-a-service » ? Remplissez notre formulaire de contact et nous prendrons contact avec vous le plus rapidement possible. Si vous préférez, vous pouvez aussi envoyer un mail à marketing.be@econocom.com.

Articles liés

structured finance blog 350x256

Financing

Les 5 questions les plus fréquentes sur les financements structurés

Dans le cadre de leur stratégie de croissance, les entreprises sont souvent à la recherche de nouvelles méthodes de financement de leur coeur de ...

EN SAVOIR +
shutterstock_1696382062

Financing

Le Global E-waste Monitor 2020 des Nations Unies : Augmentation de 21 % des déchets électroniques en 5 ans

Les équipements électriques et électroniques (EEE), téléphones mobiles, ordinateurs, ont changé la vie de milliards de personnes à travers le monde. ...

EN SAVOIR +